Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/12/2008

Établir la langue et la culture occitanes

D'en primièr : bon Nadal a totes !

Revirada francesa de la tresena partida del manifèst d'Iniciativa Per Occitània.

Il n'y aura pas d'émancipation de l'Occitanie sans libération linguistique et culturelle. Nous nous fondons sur les acquis de la sociolinguistique pour proposer une planification linguistique en faveur de la langue occitane.
La promotion de la langue doit suivre une voie progressive et pacifique, avec l'accord de la population et en donnant à celle-ci l'envie de redécouvrir l'occitan. Elle ne peut pas être séparée d'une promotion valorisante de l'expression culturelle en occitan, à travers la musique, la littérature et les médias.
L'occitan a vocation à devenir le lien social entre les citoyens, sans exclure l'usage d'autres langues. La redynamisation de l'occitan doit passer par une phase de bilinguisme avec les langues aujourd'hui dominantes (français, italien, espagnol), jusqu'à ce que l'occitan reprenne sa place de première langue de la société. Nous voulons que les langues de l'immigration soient respectées, accessibles et enseignées dans leurs communautés d'origine. D'autre part, nous défendons les variétés linguistiques enclavées ou dispersées qui font partie de la richesse culturelle de l'Occitanie (royasque, monégasque, Petite Gavacherie, romani).
L'occitan ne peut pas survivre dans la société moderne sans normalisation: normalisation de la langue (standardisation) et normalisation de l'usage public de la langue (établissement).
Nous sommes partisans d'une standardisation pragmatique de l'occitan, avec des adaptations aux grandes variétés régionales, en cherchant leur convergence et en mettant en commun leurs ressources expressives: provençal, niçois, vivaro-alpin, auvergnat, limousin, gascon et languedocien. L'addition de ces variétés convergentes forme l'occitan larg.
Ainsi normalisé, l'occitan aura une forme adéquate et stable pour s'adapter à toutes les fonctions de la société moderne. Cela est nécessaire pour enseigner et communiquer efficacement en occitan dans une société de 14 millions de citoyens. Dans les médias en particulier, l'occitan larg doit détenir un rôle essentiel pour faciliter la communication.
En adéquation avec cet objectif, notre mouvement traite l'occitan avec autant de déférence que lorsqu'on traite le français, l'italien et l'espagnol. Nous appliquons la norme classique de l'occitan, définie par le Conselh de la Lenga occitana, et nous refusons les pratiques antinormistes et déstabilisantes (tout en encourageant la norme classique, nous soutenons les initiatives de "paix graphique" avec des systèmes bien différenciés qui supportent aussi l'expression en occitan, mais sans faire de concession aux groupes fanatiques).
L'occitan doit s'entendre et se voir dans nos discours et nos publications. Bien sûr, il est nécessaire de communiquer souvent en français, italien ou espagnol pour se faire comprendre de la population. Mais la visibilité de l'occitan reste un impératif qui permet aux gens de nous identifier clairement.
Cela dit, la langue reste la propriété de toute la population, pas seulement des occitanistes.
En plus de l'enseignement de l'occitan, nous revendiquons une décentralisation des programmes scolaires et des grands médias, avec une appropriation de ces domaines par les régions occitanes, un enseignement de notre histoire et une promotion médiatique de la création en langue occitane.

Les commentaires sont fermés.