Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/02/2009

Les faux débats de la commission Balladur / los fausses debats de la comission Balladur

Les faux débats de la commission Balladur
Communiqué en français


Le 5 mars, une commission présidée par l'ancien premier ministre français Édouard Balladur donnera au président Nicolas Sarkozy son rapport sur les collectivités territoriales. Ce rapport provoque déjà des polémiques sur l'éventualité de fusions des régions, en raison de l'argument de la commission selon lequel il y aurait trop de régions dans l'État français et celles-ci seraient trop petites. Il faudrait qu'elles soient “de taille européenne”.
Nous voulons dire, à Iniciativa per Occitània, que c'est un faux débat. Le véritable problème, ce n'est pas la taille des régions, mais leurs pouvoirs. Il est absurde de leur refuser toute autonomie en les comparant à des régions allemandes, italiennes et espagnoles qui disposent de compétences législatives.
De même, certains politiciens français se scandalisent déjà parce que l'on propose dans le rapport la création de conseillers territoriaux qui seraient à la fois conseillers généraux et conseillers régionaux. Pourtant, l'idée n'est pas nouvelle car elle figurait dans le programme présidentiel de François Bayrou. Elle permettrait également d'aller vers la suppression progressive des départements que nous souhaitons à Iniciativa per Occitània, mais le rapport considère qu'il faut conserver, en dépit du bon sens, le département comme concurrent de la région. Parler seulement des conseillers territoriaux évite donc de réfléchir à la suppression de la collectivité territoriale départementale.
Enfin, un autre débat se concentre sur la proposition de la constitution d'un “grand Paris”. Il permet lui aussi d'éluder l'essentiel : l'organisation territoriale française continue de privilégier un “centre” au détriment de ses périphéries, parmi lesquelles il faut bien sûr citer l'Occitanie. Certes l'idée de créer des “métropoles” aux pouvoirs étendus, comme Bordeaux, Toulouse, Marseille et Nice, est intéressante, mais elle masque mal la volonté française de continuer de développer avant tout Paris.

Au lieu de ce trompe-l'œil, Iniciativa per Occitània dit simplement :
que nous n'accepterons jamais de fusions de régions qui contribuent à la disparition de territoires occitans historiquement identifiés (nous refuserons, par exemple, toute fusion entre l'Auvergne et Rhône-Alpes);
que nous lutterons pour que les régions occitanes de l'État français soient autonomes;
que nous demandons un découpage administratif profond qui respecte les cultures et l'histoire, et donc les limites culturelles de l'Occitanie;
que l'intérêt de notre pays passe, pour commencer, par l'unité des régions occitanes de l'État français dans une communauté autonome;
que la classe politique française, aveuglée par l'idéologie jacobine et bonapartiste, est incapable de concevoir un autre modèle d'État que le centralisme;
que le salut de l'Occitanie sera donc l'indépendance.

Free Occitània !
Le 28 février 2009
Iniciativa per Occitània
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/

*********

Los fausses debats de la comission Balladur
Comunicat en occitan

Lo 5 de març, una comission presidida per l'ancian primièr ministre francés Edouard Balladur bailarà al president Nicolas Sarkozy son rapòrt subre las collectivitats territorialas. Aquel rapòrt provòca ja de polemicas subre l'eventualitat de fusions de las regions, pr'amor de l'argument de la comission que ditz que i auriá tròp de regions dins l'estat francés e que serián tròp pichonas. Caldriá que foguèsson “de talha europèa”.
Volèm dire, a Iniciativa per Occitània, qu'es un faus debat. Lo problèma vertadièr es pas la talha de las regions, mas lors poders. Es absurde de lor refusar tota autonomia en las comparar a de regions alemandas, italianas e espanhòlas que tenon de competéncias legislativas.
Tanben, d'unes politicians franceses ja s'escandalizan perque se prepausa dins lo rapòrt la creacion de conselhièrs territorials que serián a l'encòp conselhièrs generals e conselhièrs regionals. L'idèa, ça que la, es pas nòva, que foguèt dins lo programa presidencial de Francés Vairon. Permetriá, tanben, d'anar vèrs la supression progressiva dels departaments que desiram a Iniciativa per Occitània, mas lo rapòrt considèra que cal conservar, contra tot sens comun, lo departament coma concurrent de la region. De parlar sonque dels conselhièrs territorials evita doncas de perpensar a la supression de la collectivitat territoriala departamentala.
Enfin, un autre debat se concentra subre la propòsta de la constitucion d'un “grand París”. Permet el tanben de defugir çò essencial : l'organizacion territoriala francesa contunha de privilegiar un “centre” al prejudici de sas periferias, entre las qualas cal citar, de segur, Occitània. Cèrtas, l'idèa de crear de “metropòlis” dels poders espandits, coma Bordèu, Tolosa, Marselha e Niça, es interessanta, mas amaga mal la volontat francesa de contunhar de desvolopar, abans tot, París.

En plaça d'aquel engana-l'uèlh, Iniciativa per Occitània ditz simplament :
qu'acceptarem pas jamai de fusions de regions que contribuiscan a la desparicion de territòris occitans istoricament identificats (refusarem, per exemple, tota fusion entre Auvèrnhe e Ròse-Alps);
que lucharem per que las regions occitanas de l'estat francés sián autonòmas;
que demandam un retalhatge administratiu prigond que respècte las culturas e l'istòria, e doncas los limits culturals d'Occitània;
que l'interès de nòstre país passa, per començar, per l'unitat de las regions occitanas de l'estat francés dins una comunautat autonòma;
que la classa politica francesa, eissorbada per l'ideologia jacobina e bonapartista, es incapabla de concebre un autre modèl d'estat que lo centralisme;
que la salut d'Occitània serà doncas l'independéncia.


Free Occitània !
Lo 28 de febrièr de 2009
Iniciativa per Occitània
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/

23/02/2009

Manif à Saint-Maximin pour défendre la Provence / Manifestacion a Sant Maissemin per defendre Provença

Voici quelques photos de la manif du 14 février 2009 à Saint-Maximin (Provence) contre le projet de ligne à grande vitesse (LGV), destiné aux TGV Paris-Nice. Cette ligne risque de défigurer les paysages superbes et les vignobles de la Provence intérieure. Iniciativa per Occitània était sur le terrain avec d'autres mouvements occitanistes.
/
Vaicí quauquei fòtos de la manifestacion dau 14 de febrier de 2009 a Sant Maissemin (Provença) còntra lo projècte de linha de granda velocitat (LGV), destinada ai TGVs París-Niça. Aquela linha risca de descarar lei païsatges subrebèus e lei vinharés de la Provença interiora. Iniciativa per Occitània èra sus lo terren amb d'autrei movements occitanistas.

DSC00047.JPG

DSC00048.JPG
DSC00044.JPG
DSC00045.JPG
DSC00046.JPG

15/02/2009

Le scandale nucléaire français / L'escàndol nuclear francés

Le scandale nucléaire français
Communiqué en français

Mercredi 11 février, l’émission de télévision Pièces à conviction de la chaîne France 3 a révélé à la population le scandale des déchets nucléaires français. Les mines d’extraction de l’uranium, nécessaire à la politique énergétique de l’État français, ont produit des milliers de tonnes de déchets, éparpillés dans tout le territoire occitan ainsi que dans le territoire français, tantôt dans la nature, tantôt près des lieux publics comme des stades ou des parkings, sans que les gens sachent quoi que ce soit.

Ces milliers de tonnes, abandonnés par la société COGEMA, aujourd’hui AREVA, représentent un grave danger pour l’environnement et la santé. D’une part, il y a eu des contaminations avec des substances pleines d’uranium (le yellow cake, l’uranate...). D’autre part, il y a des déchets sans uranium : dans ce cas, même s’il n’y a plus d’uranium dans les déchets, l’élément radioactif en a produit d’autres, aussi dangereux, dont la durée de vie dépasse parfois plusieurs millions d’années. C’est particulièrement le cas en Occitanie, surtout dans le Limousin qui est la première région occitane victime de cette négligence.

Le groupe AREVA, étant également responsable de la mort de milliers de mineurs occitans qui ont exploité l’uranium sans aucune protection et qui ont donc développé des cancers, profite de l’impunité que lui octroie l’État français au nom de sa politique nucléaire. Il faut dire aussi que la législation française sur l’environnement oublie scandaleusement les déchets d’extraction de l’uranium.

Iniciativa per Occitània dénonce énergiquement :
- le mépris d’AREVA envers la santé des citoyens ;
- le manque volontaire d’information sur les risques nucléaires ;
- l’irresponsabilité de l’État français qui considère le lobby nucléaire comme intouchable ;
- l’opacité des contrôles, faits parfois par le lobby nucléaire lui-même ;
- la poursuite de la politique nucléaire illusoire de cet État (les ressources d’uranium étant limitées), qui continue à préférer avec obstination une énergie dangereuse à d’autres alternatives.

Nous exigeons donc :
1) qu’AREVA décontamine les sites, informe les citoyens et indemnise les victimes, sous le contrôle d’experts internationaux indépendants de l’État français ;
2) que l’État français améliore la législation et fasse appliquer la loi, qu’il cesse de préférer le lobby nucléaire à la santé des gens et qu’il sorte du nucléaire.

Ce scandale montre clairement la nécessité d’une rupture avec l’État français dont la politique antidémocratique méprise la santé et l’avenir des citoyens. L’Occitanie indépendante que nous voulons sera démocratique, ne mentira pas aux Occitans et développera une politique énergétique qui respecte la santé et l’avenir.

Free Occitània !
Le 15 février 2009
Iniciativa per Occitània
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/

*

L'escàndol nuclear francés
Comunicat en occitan

Dimècres 11 de febrièr, l'emission de television Pièces à conviction de la cadena France 3 revelèt a la populacion l'escàndol del curum nuclear francés. Las minas d'extraccion de l'urani, necessari a la politica energetica de l'estat francés, an produch de milierats de tonas de curum, esparpalhats dins tot lo territòri occitan e mai dins lo territòri francés, quora dins la natura, quora tanben prèp de luòcs publics coma d'estadis o de pargues d'estacionament, sens que las gents sàpian qué que siá.

Aquestes milierats de tonas, abandonats per la societat COGEMA, uèi AREVA, representan un dangièr grèu per l'environament e la santat. D'un caire i a agut de contaminacions amb de substàncias plenas d'urani (lo yellow cake, l'uranat...). D'autre caire, i a de curum sens urani: en aquel cas, e mai se i a pas pus d'urani dins lo curum, l'element radioactiu n'a produch d'autres, tan dangieroses, que lor durada de vida despassa de còps mai d'un milion d'annadas. En Occitània es particularament lo cas, subretot en Lemosin qu'es la primièra region occitana victima d'aquela negligéncia.

Lo grop AREVA, en essent tanben responsable de la mòrt de milierats de minaires occitans qu'esplechèron l'urani sens cap de proteccion e que doncas desvolopèron de càncers, profiècha de l'impunitat que li autreja l'estat francés en nom de sa politica nucleara. Cal dire tanben que la legislacion francesa sus l’environament oblida escandalosament lo curum d'extraccion de l'urani.

Iniciativa per Occitània denóncia energicament :
- lo mesprètz d'AREVA vèrs la santat dels ciutadans;
- la manca volontària d'informacion suls risques nuclears;
- l'irresponsabilitat de l'estat francés que considèra intocable lo lòbi nuclear;
- l'opacitat dels contraròtles, de còps faches pel quite lòbi nuclear;
- la perseguida de la politica nucleara illusòria d'aqueste estat (en essent limitadas las ressorsas d'urani), que contunha de preferir amb obstinacion una energia dangierosa a d'autras alternativas.

Exigissèm doncas :
1) d'AREVA que descontamine los sits, qu'assabente los ciutadans e qu'indemnize las victimas, sota lo contraròtle d'expèrts internacionals independents de l'estat francés;
2) de l'estat francés que melhore la legislacion e faga aplicar la lei, que cèsse de preferir lo lòbi nuclear a la santat de las gents e que sortisca del nuclear.

Aqueste escàndol mòstra clarament la necessitat d'una rompedura amb l'estat francés, que sa politica antidemocratica mesprèsa la santat e l'avenidor dels ciutadans. L'Occitània independenta que volèm serà democratica, mentirà pas als occitans e desvoloparà una politica energetica que respècte la santat e l'avenidor.

Free Occitània !
Lo 15 de febrièr de 2009
Iniciativa per Occitània
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/

01/02/2009

Sabotages du TGV: le groupe de Tarnac est-il vraiment coupable? / Sabotatges dau TGV: es copable de verai, lo grop de Tarnac?

Sabotages du TGV: le groupe de Tarnac est-il vraiment coupable?
Communiqué en français

Les soupçons de l’État français contre Julien Coupat et le groupe de Tarnac sont de plus en plus fragiles. Il semble de moins en moins évident de démontrer que ce groupe de militants de gauche installé a Tarnac (Limousin, Occitanie) soit réellement responsable du sabotage qui a eu lieu dans la nuit du 7 au 8 novembre contre une voie de TGV.

Iniciativa per Occitània condamne fermement le sabotage des équipements publics parce que cela menace la sécurité de la population. Iniciativa per Occitània demande aussi que le groupe des militants de Tarnac bénéficie de tous ses droits civiques et que la recherche des vrais coupables du sabotage — quels qu’ils soient — se fasse dans le respect absolu de la déontologie et du droit.

Il est curieux que ce sabotage, suivi de l’arrestation immédiate du groupe de Tarnac, se soit déroulé dans une période où les pannes de trains et de lignes ferroviaires se multiplient. En voyant la fragilité de l’accusation, nous pouvons nous demander qui bénéficie politiquement de cette affaire: serait-ce l’État français qui chercherait des coupables idéaux d’“ultra-gauche” pour détourner l’attention des médias? Serait-ce la SNCF qui voudrait masquer son incompétence? C’est une question qu’il faut se poser.

Dans le passé, et surtout depuis les années 90, le système antiterroriste de l’État français a déjà arrêté nombre de militants contestataires qu’il a dû finalement libérer parce que les preuves manquaient. L’agitation sécuritaire du président Sarkozy favorise ces dérives, mais celles-ci existaient longtemps avant Sarkozy et font partie d’une tradition de l’État français.

On a fait le lynchage politique et médiatique des groupes qui contestent le système avant la fin du procès. Ce procédé est vraiment douteux. Nous ne voulons pas de lynchage, nous voulons la vérité.

Free Occitània!
Iniciativa per Occitània
Le 1r février 2009
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/


Sabotatges dau TGV: es copable de verai, lo grop de Tarnac?
Comunicat en occitan

Las maudobtanças de l’estat francés contra Julian Copat e lo grop de Tarnac son de mai en mai fragilas. Sembla de mens en mens aisat de demostrar que queu grop de militants de mança installat a Tarnac (Lemosin, Occitània) siá realament responsable dau sabotatge que se faguèt dins la nuech dau 7 au 8 de novembre contra una via de TGV.

Iniciativa per Occitània condemna fermament lo sabotatge daus esquipaments publics perque quò lai menaça la seguretat de la populacion. Tanben, Iniciativa per Occitània demanda que lo grop daus militants de Tarnac benefície de tots sos drechs civics e que la recèrcha daus copables reaus dau sabotatge —quins que sián— se faja dins lo respècte absolut de la deontologia e dau drech.

Quò es curiós que queu sabotatge, seguit de l’arrestacion immediata dau grop de Tarnac, se passe dins un periòde ont las panas de trens e de linhas ferroviàrias se multiplican. En veire la fragilitat de l’acusacion, nos podèm demandar quau benefícia politicament de quel afaire: ne beneficiariá, l’estat francés, que cerchariá daus copables ideaus d’“ultramança” per desvirar l’atencion daus mèdias? Ne beneficiariá, l’SNCF, que voudriá escondre son incompeténcia? Se chau pausar quela question.

Dins lo passat, e subretot dempuei los ans 90, lo sistèma antiterrorista de l’estat francés ja arrestèt pro de militants contestataris e finalament los deguèt liberar perque las pròvas mancavan. L’agitacion securitària dau president Sarkozy favoriza quelas derivas, mas quelas derivas existissián longtemps avans Sarkozy e fan partida d’una tradicion de l’estat francés.


An fach lo linchatge politic e mediatic daus grops que contèstan lo sistèma avans la fin dau procès. Queu procediment es dobtós de verai. Volèm brisa de linchatge, volèm la veritat.

Free Occitània!
Iniciativa per Occitània
Lo 1r de febrier de 2009
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/