Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/02/2009

Sabotages du TGV: le groupe de Tarnac est-il vraiment coupable? / Sabotatges dau TGV: es copable de verai, lo grop de Tarnac?

Sabotages du TGV: le groupe de Tarnac est-il vraiment coupable?
Communiqué en français

Les soupçons de l’État français contre Julien Coupat et le groupe de Tarnac sont de plus en plus fragiles. Il semble de moins en moins évident de démontrer que ce groupe de militants de gauche installé a Tarnac (Limousin, Occitanie) soit réellement responsable du sabotage qui a eu lieu dans la nuit du 7 au 8 novembre contre une voie de TGV.

Iniciativa per Occitània condamne fermement le sabotage des équipements publics parce que cela menace la sécurité de la population. Iniciativa per Occitània demande aussi que le groupe des militants de Tarnac bénéficie de tous ses droits civiques et que la recherche des vrais coupables du sabotage — quels qu’ils soient — se fasse dans le respect absolu de la déontologie et du droit.

Il est curieux que ce sabotage, suivi de l’arrestation immédiate du groupe de Tarnac, se soit déroulé dans une période où les pannes de trains et de lignes ferroviaires se multiplient. En voyant la fragilité de l’accusation, nous pouvons nous demander qui bénéficie politiquement de cette affaire: serait-ce l’État français qui chercherait des coupables idéaux d’“ultra-gauche” pour détourner l’attention des médias? Serait-ce la SNCF qui voudrait masquer son incompétence? C’est une question qu’il faut se poser.

Dans le passé, et surtout depuis les années 90, le système antiterroriste de l’État français a déjà arrêté nombre de militants contestataires qu’il a dû finalement libérer parce que les preuves manquaient. L’agitation sécuritaire du président Sarkozy favorise ces dérives, mais celles-ci existaient longtemps avant Sarkozy et font partie d’une tradition de l’État français.

On a fait le lynchage politique et médiatique des groupes qui contestent le système avant la fin du procès. Ce procédé est vraiment douteux. Nous ne voulons pas de lynchage, nous voulons la vérité.

Free Occitània!
Iniciativa per Occitània
Le 1r février 2009
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/


Sabotatges dau TGV: es copable de verai, lo grop de Tarnac?
Comunicat en occitan

Las maudobtanças de l’estat francés contra Julian Copat e lo grop de Tarnac son de mai en mai fragilas. Sembla de mens en mens aisat de demostrar que queu grop de militants de mança installat a Tarnac (Lemosin, Occitània) siá realament responsable dau sabotatge que se faguèt dins la nuech dau 7 au 8 de novembre contra una via de TGV.

Iniciativa per Occitània condemna fermament lo sabotatge daus esquipaments publics perque quò lai menaça la seguretat de la populacion. Tanben, Iniciativa per Occitània demanda que lo grop daus militants de Tarnac benefície de tots sos drechs civics e que la recèrcha daus copables reaus dau sabotatge —quins que sián— se faja dins lo respècte absolut de la deontologia e dau drech.

Quò es curiós que queu sabotatge, seguit de l’arrestacion immediata dau grop de Tarnac, se passe dins un periòde ont las panas de trens e de linhas ferroviàrias se multiplican. En veire la fragilitat de l’acusacion, nos podèm demandar quau benefícia politicament de quel afaire: ne beneficiariá, l’estat francés, que cerchariá daus copables ideaus d’“ultramança” per desvirar l’atencion daus mèdias? Ne beneficiariá, l’SNCF, que voudriá escondre son incompeténcia? Se chau pausar quela question.

Dins lo passat, e subretot dempuei los ans 90, lo sistèma antiterrorista de l’estat francés ja arrestèt pro de militants contestataris e finalament los deguèt liberar perque las pròvas mancavan. L’agitacion securitària dau president Sarkozy favoriza quelas derivas, mas quelas derivas existissián longtemps avans Sarkozy e fan partida d’una tradicion de l’estat francés.


An fach lo linchatge politic e mediatic daus grops que contèstan lo sistèma avans la fin dau procès. Queu procediment es dobtós de verai. Volèm brisa de linchatge, volèm la veritat.

Free Occitània!
Iniciativa per Occitània
Lo 1r de febrier de 2009
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/

24/01/2009

Trains rapides: relions les villes d’Occitanie et arrêtons de regarder Paris / Trens rapids: religuem lei vilas d’Occitània e arrestem d’agachar París



Trains rapides: relions les villes d’Occitanie et arrêtons de regarder Paris
Communiqué en français

Iniciativa per Occitània regrette que les projets actuels de lignes à grande vitesse (LGV) favorisent exclusivement les liaisons entre les villes occitanes et Paris: LGV Paris-Nice, LGV Paris-Montpellier-Barcelone et LGV Paris-Bordeaux-Toulouse... Les élus marseillais, aixois et niçois se laissent fasciner maintenant par le projet de la LGV Paris-Nice et se disputent entre eux pour savoir si cette ligne doit passer ou non par Aix-Marseille.

Le problème réel est que nous manquons de lignes ferroviaires rapides entre les grandes villes d’Occitanie et de Catalogne: il y a des trous, des manques de liaisons rapides entre Limoges et Clermont-Ferrand, entre Montpellier et Aix-Marseille, entre Montpellier et Toulouse ou entre Toulouse et Barcelone.

Par exemple, il est plus long et plus cher de voyager de Nice à Clermont-Ferrand qui sont distantes de 400 kilomètres (7 heures 21 pour 82 euros) que de Nice à Paris qui sont distantes de 700 kilomètres (5 heures 30 pour 34 euros)!

Les tarifs de la SNCF proposent de fortes réductions entre Paris et les villes provençales mais pas entre les villes provençales et les autres villes d’Occitanie...

En nous exposant ainsi à l’influence directe de Paris, la SNCF et l’État français désarticulent notre terre occitane et détruisent notre identité.

Nous conseillons à nos élus occitans (niçois, marseillais, aixois ou autres) d’être solidaires entre eux. Notre intérêt commun est de développer des liaisons ferroviaires rapides entre les villes occitanes et catalanes, avec les axes suivants:

1. Un axe occitan du sud, de Monaco à Bordeaux (Monaco, Nice, Toulon, Aix-Marseille, Avignon, Nîmes, Montpellier, Narbonne, Agen, Toulouse, Bordeaux).

2. Un axe occitan du nord, de Gap à Limoges (Gap, Valence, Clermont-Ferrand, Limoges).

3. Des axes occitans verticaux entre Gap et Aix-Marseille, entre Valence et Avignon, entre Clermont-Ferrand et Montpellier, entre Limoges et Bordeaux, et aussi un axe gascon Bordeaux-Bayonne-Pau-Toulouse.

4. Des connexions rapides de ces axes avec les Vallées Occitanes (État italien) et avec le Val d’Aran (État espagnol).

5. Une connexion rapide Bordeaux-Toulouse-Barcelone, équivalente au projet de connexion Montpellier-Barcelone.

6. Des connexions extérieures qui nous relient rapidement avec l’Italie (Milan, Gênes, Turin), avec l’Aragon (Saragosse) et avec le Pays Basque (Bilbao, Pampelune)... et pas exclusivement avec la France (Paris).

Nous exigeons que les lignes à grande vitesse se fassent en concertation sincère avec les populations et qu’elles aient un impact écologique acceptable. La technologie française du TGV, conçue pour les plaines du bassin Parisien, ne doit pas être imposée à notre pays. Nous voulons que l’on puisse étudier une technologie alternative comme celle du pendolino italien qui semble mieux adaptée aux collines, aux montagnes et aux vallées étroites de l’Occitanie.

Free Occitània!
Iniciativa per Occitània
Le 24 janvier 2009
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/


Trens rapids: religuem lei vilas d’Occitània e arrestem d’agachar París
Comunicat en occitan

Iniciativa per Occitània planh que lei projèctes actuaus de linhas de granda velocitat (LGV) favorizen exclusivament lei liasons entre lei vilas occitanas e París: LGV París-Niça, LGV París-Montpelhièr-Barcelona e LGV París-Bordèu-Tolosa... Leis elegits marselhés, sextians e niçards se laissan pivelar ara per lo projècte d’LGV París-Niça e se garrolhan entre elei per saupre s’aquela linha deu passar o non per Ais-Marselha.

Lo problèma reau es que mancam de linhas ferroviàrias rapidas entre lei grandei vilas d’Occitània e de Catalonha: i a de traucs, de mancas de liasons rapidas entre Lemòtges e Clarmont-Ferrand, entre Montpelhièr e Ais-Marselha, entre Montpelhièr e Tolosa o entre Tolosa e Barcelona.

Per exemple, es pus lòng e pus car de viatjar de Niça a Clarmont-Ferrand que son distants de 400 quilomètres (7 oras 21 per 82 èuros) que de Niça a París que son distants de 700 quilomètres (5 oras 30 per 34 èuros)!

Lei tarifas de l’SNCF prepausan de reduccions fòrtas entre París e lei vilas provençalas mai pas entre lei vilas provençalas e leis autrei vilas d’Occitània...

En nos expausant antau a l’influéncia dirècta de París, l’SNCF e l’estat francés desarticulan nòstra tèrra occitana e destruson nòstra identitat.

Conselham a nòstreis elegits occitans (niçards, marselhés, sextians o autres) d’èsser solidaris entre elei. Nòstre interès comun es de desvolopar de liasons ferroviàrias rapidas entre lei vilas occitanas e catalanas, amb leis ais seguents:

1. Un ais occitan dau sud, de Mónegue a Bordèu (Mónegue, Niça, Tolon, Ais-Marselha, Avinhon, Nimes, Montpelhièr, Narbona, Agen, Tolosa, Bordèu).

2. Un ais occitan dau nòrd, de Gap a Lemòtges (Gap, Valença, Clarmont-Ferrand, Lemòtges).

3. D’ais occitans verticaus entre Gap e Ais-Marselha, entre Valença e Avinhon, entre Clarmont-Ferrand e Montpelhièr, entre Lemòtges e Bordèu, e tanben un ais gascon Bordèu-Baiona-Pau-Tolosa.

4. De connexions rapidas d’aqueleis ais amb lei Valadas Occitanas (estat italian) e amb la Vau d’Aran (estat espanhòu).

5. Una connexion rapida Bordèu-Tolosa-Barcelona, equivalenta au projècte de connexion Montpelhièr-Barcelona.

6. De connexions exterioras que nos religuen rapidament amb Itàlia (Milan, Gènoa, Turin), amb Aragon (Saragossa) e amb lo Bascoat (Bilbao, Pampalona)... e non pas exclusivament amb França (París).

Exigissèm que lei linhas de granda velocitat se fagan en concertacion sincèra amb lei populacions e que tengan un impacte ecologic acceptable. La tecnologia francesa dau TGV, concebuda per lei planuras dau bacin Parisenc, la devon pas impausar dins nòstre país. Volèm que se pòsca estudiar una tecnologia alternativa coma aquela dau pendolino italian que sembla melhor adaptada ai còlas, ai montanhas e ai valadas estrechas d’Occitània.

Free Occitània!
Iniciativa per Occitània
Lo 24 de genier de 2009
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/