Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/03/2009

Défendons l’honneur de Marseille contre Martine Aubry! / Difendiamo l’onore di Marsiglia contro Martine Aubry! / Defendam l’onor de Marselha còntra Martine Aubry!


Défendons l’honneur de Marseille contre Martine Aubry!
(communiqué en français)

marselha.jpg
La dirigeante française du PS, Martine Aubry, a attaqué le 14 mars la ville occitane de Marseille qui sera la capitale culturelle de l’Europe en 2013. Aubry a fait affront aux Marseillais en prononçant les paroles suivantes : « Ce sera jamais aussi bien qu’à Lille ! Vous n’y arriverez pas parce que vous n’avez pas la population du Nord-Pas-de-Calais. »

Le laboratoire politique, social et culturel Iniciativa per Occitània défend l’honneur de la ville de Marseille et dénonce le mépris de Martine Aubry, qui est révélateur du préjugé raciste de certaines élites politiques de la France (« du Nord ») contre la population de l’Occitanie (« du Sud », « du Midi »). Le contenu raciste est patent puisque Aubry oppose explicitement la population de Marseille à la population du Nord-Pas-de-Calais, en prétendant qu’il y aurait une différence de qualité.

Iniciativa per Occitània étudiera les recours juridiques éventuels et possibles pour défendre la population marseillaise contre cet affront inacceptable. La seule solution, pour arrêter la très longue série d’insultes et de préjugés racistes que certains Français lancent contre le peuple occitan, c’est d’affirmer sereinement notre fierté d’être Occitans et de revendiquer l’indépendance politique de l’Occitanie, avec Marseille comme première métropole. C’est le seul moyen de faire respecter notre identité occitane (« du Sud ») et d’obtenir une considération égale à celle de la culture française (« du Nord »).

D’autre part, le mouvement Inicitiva per Occitània rappelle qu’il combat toute forme de racisme et qu’il milite pour l’amitié entre les peuples : en tant qu’occitanistes, nous avons un grand respect pour la population française du Nord-Pas-de-Calais, pour la culture chti et pour la ville de Lille, que nous dissocions complètement de la position inacceptable de Martine Aubry.

Free Occitània!
Le 26 mars 2009
Iniciativa per Occitània
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/


**********

Difendiamo l’onore di Marsiglia contro Martine Aubry!

(comunicato in italiano)

La dirigente francese del PS, Martine Aubry, ha attaccato il 14 marzo la città occitana di Marsiglia perché sarà la capitale culturale d’Europa nel 2013. Aubry ha insultato i marsigliesi con queste parole : “Non sarà mai tanto buono come a Lilla! Non ci riuscirete perché non avete la popolazione del Nord-Passo de Calais.”

Il laboratorio politico, culturale e sociale Iniciativa per Occitània difende l'onore della città di Marsiglia e denuncia il disprezzo di Martine Aubry, che è rivelatore del pregiudizio razzista di certi quadri politici di Francia (“del Nord”) contro la popolazione d’Occitania (“del Sud”, “del Mezzogiorno”). Il contenuto è manifestamente razzista, giacché Aubry oppone esplicitamente la popolazione marsigliese a quella del Nord-Passo de Calais, dicendo che ci sarebbe una differenza di qualità.

Iniciativa per Occitània studierà le possibilità giuridiche eventuali per difendere la popolazione marsigliese contro quel affronto inaccettabile. La sola soluzione per far cessare quella lunga serie d'insulti e di pregiudizi razzisti che certi francesi lanciano contro il popolo occitano, è affermare serenamente il nostro orgoglio d'essere occitani e vantare l’indipendenza politica dell'Occitania, con Marsiglia come prima metropoli. È il solo mezzo di far rispettare la nostra identità occitana (“del Sud”) e di godere della stessa considerazione che la cultura francese (“del Nord”).

D’altra parte, Iniciativa per Occitània rammenta che combatte ogni forma di razzismo e che milita per l’amicizia tra i popoli: come occitanisti, rispettiamo profondamente la popolazione francese del Nord-Passo de Calais, la cultura chti e la città di Lilla, che dissociamo completamente dalla posizione inaccettabile di Martine Aubry.

Free Occitània!
Il 26 marzo 2009
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/


**********

Defendam l’onor de Marselha còntra Martine Aubry!
(comunicat en occitan)

La dirigenta francesa dau PS, Martine Aubry, a atacat lo 14 de març la vila occitana de Marselha perque serà la capitala culturala d’Euròpa en 2013. Aubry a escarnit lei marselhés amb lei paraulas seguentas: “Aquò serà jamai tan bòn coma a Lilla! I arribaretz pas perque avètz pas la populacion dau Nòrd-Pas de Calais.”

Lo laboratòri politic, sociau e culturau Iniciativa per Occitània defend l’onor de la vila de Marselha e denóncia lo mesprètz de Martine Aubry, qu’es revelador dau prejutjat racista de certaneis elèits politics de França (“dau Nòrd”) còntra la populacion d’Occitània (“dau Sud”, “dau Miegjorn”). Lo contengut racista es patent bòrd qu’Aubry opausa explicitament la populacion de Marselha a la populacion dau Nòrd-Pas de Calais, en pretendent que i auriá una diferéncia de qualitat.

Iniciativa per Occitània estudiarà lei recors juridics eventuaus e possibles per defendre la populacion marselhesa còntra aquel escarni inacceptable. La sola solucion, per arrestar aquela sèria longassa d’escòrnas e de prejutjats racistas que certanei francés lançan còntra lo pòble occitan, es d’afortir serenament nòstra fiertat d’èsser occitans e de revendicar l’independéncia politica d’Occitània, amb Marselha coma primiera metropòli. Es lo solet mejan de far respectar nòstra identitat occitana (“dau Sud”) e d’obtenir una consideracion egala amb la cultura francesa (“dau Nòrd”).

D’autre latz, Iniciativa per Occitània ramenta que combat tota forma de racisme e que milita per l’amistat entre lei pòbles: coma occitanistas, avèm un grand respècte per la populacion francesa dau Nòrd-Pas de Calais, per la cultura chti e per la vila de Lilla, que dissociam completament de la posicion inacceptabla de Martine Aubry.

Free Occitània!
Lo 26 de març de 2009
Iniciativa per Occitània
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/




28/02/2009

Les faux débats de la commission Balladur / los fausses debats de la comission Balladur

Les faux débats de la commission Balladur
Communiqué en français


Le 5 mars, une commission présidée par l'ancien premier ministre français Édouard Balladur donnera au président Nicolas Sarkozy son rapport sur les collectivités territoriales. Ce rapport provoque déjà des polémiques sur l'éventualité de fusions des régions, en raison de l'argument de la commission selon lequel il y aurait trop de régions dans l'État français et celles-ci seraient trop petites. Il faudrait qu'elles soient “de taille européenne”.
Nous voulons dire, à Iniciativa per Occitània, que c'est un faux débat. Le véritable problème, ce n'est pas la taille des régions, mais leurs pouvoirs. Il est absurde de leur refuser toute autonomie en les comparant à des régions allemandes, italiennes et espagnoles qui disposent de compétences législatives.
De même, certains politiciens français se scandalisent déjà parce que l'on propose dans le rapport la création de conseillers territoriaux qui seraient à la fois conseillers généraux et conseillers régionaux. Pourtant, l'idée n'est pas nouvelle car elle figurait dans le programme présidentiel de François Bayrou. Elle permettrait également d'aller vers la suppression progressive des départements que nous souhaitons à Iniciativa per Occitània, mais le rapport considère qu'il faut conserver, en dépit du bon sens, le département comme concurrent de la région. Parler seulement des conseillers territoriaux évite donc de réfléchir à la suppression de la collectivité territoriale départementale.
Enfin, un autre débat se concentre sur la proposition de la constitution d'un “grand Paris”. Il permet lui aussi d'éluder l'essentiel : l'organisation territoriale française continue de privilégier un “centre” au détriment de ses périphéries, parmi lesquelles il faut bien sûr citer l'Occitanie. Certes l'idée de créer des “métropoles” aux pouvoirs étendus, comme Bordeaux, Toulouse, Marseille et Nice, est intéressante, mais elle masque mal la volonté française de continuer de développer avant tout Paris.

Au lieu de ce trompe-l'œil, Iniciativa per Occitània dit simplement :
que nous n'accepterons jamais de fusions de régions qui contribuent à la disparition de territoires occitans historiquement identifiés (nous refuserons, par exemple, toute fusion entre l'Auvergne et Rhône-Alpes);
que nous lutterons pour que les régions occitanes de l'État français soient autonomes;
que nous demandons un découpage administratif profond qui respecte les cultures et l'histoire, et donc les limites culturelles de l'Occitanie;
que l'intérêt de notre pays passe, pour commencer, par l'unité des régions occitanes de l'État français dans une communauté autonome;
que la classe politique française, aveuglée par l'idéologie jacobine et bonapartiste, est incapable de concevoir un autre modèle d'État que le centralisme;
que le salut de l'Occitanie sera donc l'indépendance.

Free Occitània !
Le 28 février 2009
Iniciativa per Occitània
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/

*********

Los fausses debats de la comission Balladur
Comunicat en occitan

Lo 5 de març, una comission presidida per l'ancian primièr ministre francés Edouard Balladur bailarà al president Nicolas Sarkozy son rapòrt subre las collectivitats territorialas. Aquel rapòrt provòca ja de polemicas subre l'eventualitat de fusions de las regions, pr'amor de l'argument de la comission que ditz que i auriá tròp de regions dins l'estat francés e que serián tròp pichonas. Caldriá que foguèsson “de talha europèa”.
Volèm dire, a Iniciativa per Occitània, qu'es un faus debat. Lo problèma vertadièr es pas la talha de las regions, mas lors poders. Es absurde de lor refusar tota autonomia en las comparar a de regions alemandas, italianas e espanhòlas que tenon de competéncias legislativas.
Tanben, d'unes politicians franceses ja s'escandalizan perque se prepausa dins lo rapòrt la creacion de conselhièrs territorials que serián a l'encòp conselhièrs generals e conselhièrs regionals. L'idèa, ça que la, es pas nòva, que foguèt dins lo programa presidencial de Francés Vairon. Permetriá, tanben, d'anar vèrs la supression progressiva dels departaments que desiram a Iniciativa per Occitània, mas lo rapòrt considèra que cal conservar, contra tot sens comun, lo departament coma concurrent de la region. De parlar sonque dels conselhièrs territorials evita doncas de perpensar a la supression de la collectivitat territoriala departamentala.
Enfin, un autre debat se concentra subre la propòsta de la constitucion d'un “grand París”. Permet el tanben de defugir çò essencial : l'organizacion territoriala francesa contunha de privilegiar un “centre” al prejudici de sas periferias, entre las qualas cal citar, de segur, Occitània. Cèrtas, l'idèa de crear de “metropòlis” dels poders espandits, coma Bordèu, Tolosa, Marselha e Niça, es interessanta, mas amaga mal la volontat francesa de contunhar de desvolopar, abans tot, París.

En plaça d'aquel engana-l'uèlh, Iniciativa per Occitània ditz simplament :
qu'acceptarem pas jamai de fusions de regions que contribuiscan a la desparicion de territòris occitans istoricament identificats (refusarem, per exemple, tota fusion entre Auvèrnhe e Ròse-Alps);
que lucharem per que las regions occitanas de l'estat francés sián autonòmas;
que demandam un retalhatge administratiu prigond que respècte las culturas e l'istòria, e doncas los limits culturals d'Occitània;
que l'interès de nòstre país passa, per començar, per l'unitat de las regions occitanas de l'estat francés dins una comunautat autonòma;
que la classa politica francesa, eissorbada per l'ideologia jacobina e bonapartista, es incapabla de concebre un autre modèl d'estat que lo centralisme;
que la salut d'Occitània serà doncas l'independéncia.


Free Occitània !
Lo 28 de febrièr de 2009
Iniciativa per Occitània
http://www.iniciativaoc.org
http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/

17/01/2009

La paralisi de l'ivèrn es inadmissibla

Iniciativa per Occitània, lo laboratòri politic, culturau e sociau, denóncia lei blocatges dei transpòrts, dei malhums electrics e dei sistèmas de caufatge qu’an afectat lo nòstre país dempuei decembre e genier. Lei regions d’Occitània an subit un marrit tractament e una negligéncia inadmissibla a causa de l’incompeténcia de l’estat francés.

Lei talhadas d’electricitat e de caufatge an afectat Provença, lo Massís Centrau e lei Pirenèus. La paralisi deis estradas e autoestradas per la nèu a afectat Vivarés, lo Daufinat e Provença. Tanben la nèu a immobilizat l’aeropòrt internacionau de Tolosa.

Dins un país modèrne, es inadmissible qu’aquelei problèmas de gestion e de l’esquipament public blòquen de regions entieras pendent de jorns entiers. Nòstrei trabalhadors, nòstrei fogaus e nòstra economia n’an sofèrt.

Tenèm per responsable l’estat francés centralizat, incapable qu’es de garentir de mejans e d’instrastructuras en estat de foncionar per lei regions d’Occitània. Lo centralisme francés empacha lei regions occitanas de s’autoorganizar e de s’esquipar correctament còntra lei dificultats naturalas, que s’agisca de la nèu e de la freg, deis aigats o dei fuòcs....

Aquelei casudas de trenta centimètres de nèu e aquela freg intensa avián ren d’extraordinari. Nòstra tèrra occitana coneis periodicament d’ivèrns durs. Mai lo poder francés centrat a París difusa d’estereotipes sus Occitània: nos vei sonque coma lo país dau soleu, de l’estiu e dei vacanças. Lei mèdias francés (parisencs) s’amusan d’exibir leis imatges de Marselha paralisada sota la nèu, coma se foguèsse un eveniment insolit, mentre que nosautres, leis abitants d’Occitània, patissèm e podèm pas trabalhar.

La solucion a aquelei problèmas es de donar un poder d’autonomia ai regions occitanas, e a tèrme de far d’Occitània un estat independent. Ansin tendrem nosautres lei mejans de nos esquipar decentament en fàcia deis ivèrns rudes e dei dificultats naturalas divèrsas qu’afèctan nòstre país regularament. Una Occitània liura, confrontada a l’ivèrn, serà aitan ben esquipada coma Soïssa o Àustria.

Free Occitània!
Lo 16 de genier de 2009

http://iniciativaoc.midiblogs.com/
http://es.groups.yahoo.com/group/iniciativa-per-occitania/


24/12/2008

Pour une Occitanie libre et européenne

Ara, vaicí la revirada francesa de la primièra partida de nòstre manifèst de 2005 :

L'Occitanie est notre pays, c'est la terre où nous vivons, c'est une communauté culturelle qui s'est construite dans l'histoire autour d'une langue commune: l'occitan ou langue d'oc.
L'Occitanie est le cadre d'action où convergent les intérêts de nos régions historiques: Alpes du Sud, Auvergne, Béarn, Bourbonnais, Gascogne, Guyenne, Dauphiné, Languedoc, Monaco, Pays niçois, Provence, Val d'Aran, Vivarais et Velay.

L'Occitanie est un espace de relations sociales et économiques qui a connu diverses tentatives d'unité politique dans son histoire: le Royaume wisigoth; les Trois Pouvoirs toulousain, aquitain et catalan-provençal aux XIème-XIIIème siècles; l'Union huguenote de 1573 à 1598; la République fédéraliste de 1793; les Communes et la Ligue du Midi en 1970-71...
L'Occitanie est également un espace qui s'est fait avec des mouvements sociaux et civiques nombreux, mêlés à notre culture latine profonde, qui nous rendent fiers de nos libertés civiques et de notre goût pour la justice et le vivre-ensemble.

Nous sommes arrivés au XXIème siècle à un stade critique pour la survie de l'Occitanie comme communauté humaine, à cause des États français, espagnol et italien qui nous mènent à la quasi-assimilation culturelle, en nous imposant un conflit de langues et de cultures.
L'État français, sous forme d'évidence idéologique, se rend coupable d'une politique de destruction culturelle, d'un impérialisme ethnique, qui nous empêche d'accéder librement à notre langue, à notre histoire, à la connaissance et donc à l'estime de nous-mêmes.
Les États espagnol et italien octroient une protection linguistique à notre langue occitane mais dans des proportions insuffisantes.
Cette injustice est liée à une dénégation de nos réalités sociales et historiques et à l'incapacité -surtout française- de penser un fonctionnement de type fédératif (en Occitanie, dans l'Hexagone, ainsi qu'en Europe et autrefois dans les colonies).

Face à cette situation, le laboratoire politique, culturel et social Iniciativa Per Occitània a pour but d'avancer, par sa réflexion et son action, vers l'émancipation de l'Occitanie. Nous défendons le droit inaliénable de notre peuple à disposer de lui-même et de se constituer en nation indépendante.
L'indépendance de l'Occitanie devient une nécessité pratique: c'est la seule voie qui garantit notre survie culturelle et notre égalité avec les autres peuples et cultures. C'est une solution civique que nous proposons démocratiquement à tous les citoyens de l'Occitanie.
Nous cherchons à organiser la libération de l'Occitanie de manière pragmatique, par étapes:
1° Conscientiser la population de l'Occitanie pour qu'elle retrouve l'estime d'elle-même et qu'elle accède à sa culture, librement et sans obstacle.
2° Obtenir une autonomie croissante pour nos régions occitanes et resserrer leurs liens grâce aux coopérations interrégionales et transfrontalières.
3° À partir de nos régions fédérées et autonomisées, fonder un État libre d'Occitanie, démocratique et décentralisé, qui sera un adhérent direct de l'Union européenne.
4° Revenir à des espaces naturels de notre économie et de notre culture, comme l'Espace occitano-catalan, l'Arc latin de la Méditerranée et l'Arc atlantique.

Nous voulons accompagner cette libération d'un projet complet de société, dans les domaines politique, culturel, social et économique.
Ce mouvement, nous le voulons aussi enraciné dans un courant de pensée proche de nos convictions: progressiste, contre toutes sortes de discriminations, pour un développement respectueux de la Terre et de ses habitants.

20/12/2008

Manifèst de 2005 : primièra partida

Per difusar nòstre manifèst de 2005, vos en prepausarem la lectura.

Ne vaicí la primièra partida : « per une Occitània liura e europèa »

Occitània es lo nòstre país, es la tèrra ont vivèm, es una comunitat culturala que s'es bastida dins l'istòria a l'entorn d'una lenga comuna: l'occitan o lenga d'òc.
Occitània es lo quadre d'accion ont convergisson los interèsses de nòstras regions istoricas: Alps del Sud, Auvèrnhe, Bearn, Borbonés, Gasconha, Guiana, Daufinat, Lemosin, Lengadòc, Mónegue, País Niçard, Val d'Aran, Vivarés e Velai.

Occitània es un espaci de relacions socialas e economicas qu'a conegut divèrses assages d'unitat politica dins son istòria: lo Reialme Visigòt, los Tres Poders tolosan, aquitan e catalan-provençal als sègles XI-XIII., l'Union uganauda de 1573 a 1598, la Republica federalista de 1793, las Comunas e la Liga del Miègjorn en 1870-1871...
Tanben Occitània es un espaci que s'es fach amb de moviments socials e civics nombroses, mesclats amb nòstra cultura latina prigonda, que nos rendon fièrs de nòstras libertats civicas e de nòstre gost per la justícia e la convivéncia.

Sèm arribats al sègle XXI a un estadi critic per la subrevida d'Occitània coma comunitat umana, a causa dels estats francés, espanhòl e italian que nos menan a la quasi-assimilacion culturala, en nos impausar un conflicte de lengas e de culturas.
L'estat francés, jos forma d'evidéncia ideologica, se rend copable d'una politica de destruccion culturala, d'un imperialisme etnic, que nos empacha d'accedir liurament a nòstra lenga, nòstra istòria, nòstra autoconoissença e donc nòstra autoestima.
Los estats espanhòl e italian autrejan una proteccion lingüistica a nòstra lenga occitana mas dins de proporcions insufisentas.
Aquela injustícia es ligada a una denegacion de nòstras realitats socialas e istoricas e a l'incapacitat, sustot francesa- de pensar un foncionament de tipe federatiu (en Occitània, dins l'Exagòn, e mai en Euròpa e dins las colonias a passat temps).

Fàcia a aquela situacion, lo laboratòri politic, cultural e social Iniciativa Per Occitània a per tòca d'avançar, per sa reflexion e son accion, vèrs l'emancipacion d'Occitània. Defendèm lo drech inalienable de nòstre pòble de dispausar de se e de se constituir en nacion independenta.
L'independéncia d'Occitània ven una necessitat practica: es la sola via que garentís nòstra subrevida culturala e nòstra egalitat amb los autres pòbles e culturas. Es una solucion civica que prepausam democraticament a totes los ciutadans d'Occitània.
Cercam d'organizar la liberacion d'Occitània pragmaticament, per estapas:
1° Conscientizar la populacion d'Occitània per que retròbe son autoestima e qu'accedisca a sa cultura, liurament e sens empach.
2° Obténer una autonomia creissenta per nòstras regions occitanas e sarrar los ligams gràcias a las cooperacions interregionalas e transfrontalièras.
3° A partir de nòstras regions federadas e autonomizadas, fondar un estat liure d'Occitània, democratic e descentralizat, que serà un aderent dirècte de l'Union Europèa.
4° Tornar a d'espacis naturals de la nòstra economia e cultura, coma l'Espaci Occitanocatalan, l'Arc Latin de la Mediterranèa e l'Arc Atlantic.

Volèm acompanhar aquela liberacion amb un projècte complet de societat, dins los domenis politic, cultural, social e economic.
Aqueste movement lo volèm tanben enrasigat dins un corrent de pensada prèp de las nòstras conviccions: progressista, contra totas menas de discriminacions, per un desvolopament respectuós de la Tèrra e de sos estatjants.